De Briouze à Couterne ...

 

En 1869, la ligne est ouverte entre Briouze et La Ferté-Macé. Elle est exploitée par le CFBM (Chemin de fer de Briouze à la Ferté-Macé)

En 1881, la section de Couterne (ligne d'Alençon à Domfront) est ouverte. Le terminus de cette ligne est différent de celui de la section Briouze-La Ferté-Macé.

En 1886, l'exploitation est reprise par la Compagnie de l'Ouest

En 1900, les deux terminus sont enfin reliés. Les trains en provenance de Briouze entraient en gare, alors que ceux de Couterne devaient rebrousser sur quelques centaines de mètres. Voir disposition ci-dessous

1938 marque la fermeture du service marchandises de Couterne à Bagnoles de l'Orne avant une suspension du service en 1941. La voie est déposée.

 

La ligne est longue de 29,4 km. les gares desservies sont les suivantes:

Au départ de Briouze, après une pente de 15‰, la ligne s'élève jusque vers le pk 10 en rampes atteignant 15 ‰ avant de redescendre sur Couterne ne pentes atteignant 18‰ et quelques petits raidillons de 14/15‰

 

Début 20eme, il y avait 4 a/r Briouze-Couterne, 4 A/R Briouze -Bagnoles (voitures directes depuis Paris) et 2 A/R La Ferté-Macé-Couterne. Début des années 1970, des BB 63500 ou BB 66000 acheminent les voitures directes Paris-Bagnoles en été.

A partir de 1982, le service est assuré par les X 4790 Basse-Normandie puis les X 4900.

 

Sur cette petitie ligne, ont circulé des 030 T série 1384/1397, 030 T série 3001/3031, 030 T série 3502/3600, 131 T et 230 T. Au niveau des autorails, des Michelines type 17 n° ZZ 24261/24262, remplacées par des Bugatti WLG ZZ 24400. Circulèrent aussi des Renault VH et X 3800 "Picasso"

 

Sources