Argentan, il y a 75 ans…

image_pdfimage_print

Argentan, 6 juin 1944, vers 14 h. Une vague de bombardiers largue sa cargaison, mais manque en partie sa cible: les bombes touchent l’hôpital et la gendarmerie. Le bilan est de 43 morts.

Le 7 juin, 3 nouvelles attaques, de jour et de nuit, font 16 morts.

Il en sera ainsi une dizaine de fois en juin, faisant 85 morts.

Les voies ferrées et les routes sont les cibles, afin de paralyser la riposte ennemie.

Les installations ferroviaires d'Argentan - 1944 - US National Archives
Les installations ferroviaires d’Argentan – 1944 – US National Archives

La majorité des argentanais et des réfugiés fuient la ville et trouve refuge dans la campagne et villages alentours. Les services SNCF sont par exemple à Sai.

Début d’une longue campagne…

La longue campagne de libération est engagée. Est c’est seulement mi-août 1944 que les combats approchent d’Argentan. Venant du sud, il s’agit pour l’armée américaine et pour la 2e DB de Leclerc de piéger les allemands au nord de la ville.

Pour éviter des pertes amies que ne manqueraient pas de provoquer les bombardements sur l’ennemi, l’armée US stoppe sa progression près d’Argentan.

Pendant ce temps, l’armée allemande (116e Panzer Division) se réorganise et consolide la défense de la ville et des soldats pris dans la poche de Chambois.

Le 12 août au soir, les troupes américano-française (80th infantery US et 2e DB française) lancent un premier assaut que l’ennemi repousse.

Les différentes tentatives du 13 août se soldent par des échecs. Patton ordonne le bombardement de la ville. Mais jusqu’au 19 août, les assauts se heurtent à la défense allemande et échouent.

Bombardements par l’artillerie américaine – US National Archives

On peut peut-être expliquer ces échecs par le manque d’organisation de cette prise d’Argentan. La 80th infanterie US n’est pas complète lorsqu’elle reçoit l’ordre de marcher sur Argentan. De plus, cette unité n’est sur le territoire français que depuis le début du mois.

Elle subira de lourdes pertes, notamment lorsqu’elle tente de prendre les hauteurs de Sévigny et la forêt de Gouffern. Des soldats sont faits prisonniers par l’ennemi.

Enfin la ville est libérée …

Après des combats intenses et un important bombardement par l’artillerie américaine dans la nuit du 19 au 20 août, les américains pénètrent dans Argentan par les routes de Trun, Paris et Coulandon.

Argentan est une ville en ruines, en partie en proie aux flammes.

Une cérémonie a lieu avec le maire, M. Sylvestre et les soldats US. Le drapeau américain est déployé sur les ruines de l’Hôtel de Ville.

Hôtel de ville d’Argentan

Le bilan des combats du 16 au 20 août s’élève à 129 morts ou disparus, 400 blessés et 18 prisonniers pour la 80th Infantery Division.

Depuis le 27 août 2016, une stèle, place de l’Hôtel de Ville, rappelle le sacrifice des 129 soldats américains.

at accumsan nunc Aenean odio dolor. amet, lectus commodo fringilla