Renault et le matériel ferroviaire

image_pdfimage_print

Lorsqu’on parle de ferroviaire et de Renault, on pense spontanément à la longue série d’autorails fabriquée entre 1920 et 1962. Mais c’est aussi des locomotives et une motorisation.

Le premier projet Renault fut en fait un avant-projet d ‘autorail avant 1913. Il s’agit de transformer une voiture voyageurs en autorail par l’ajout d’un moteur. C’est resté en l’état de projet. Comme celui de l’appel d’offres pour des véhicules à voie de 60 pour le transport de troupes (1916). Les premières constructions concernent des locomotives à air comprimé pour carrières et mines .

Locotracteur de mine à air comprimé (3 bouteilles réservoirs) - ©SHGR
Locotracteur de mine à air comprimé (3 bouteilles réservoirs) – ©SHGR

Les locomotives

C’est donc par des locomotives que la SAUR commence sa production ferroviaire. Pour des besoins internes tout d’abord. Au lieu de louer des machines de manœuvres pour l’usine, Louis Renault fait fabriquer une locomotive (plutôt un locotracteur). Un engin de 45 tonnes fait de bric et de broc (moteur d’aviation, dynamo Crochat, moteurs électriques Thomson,…). Malgré son mauvais rendement, elle assure la liaison entre l’usine et la gare de Sèvres.

Dans les années 20, des locomotives à essence de 40 cv, puis 60 cv (type JJ) sortent des usines Renault. Des essais ont lieu sur Montsecret-Tinchebray mais son coût d’exploitation est plus élevé que pour la traction vapeur. Un gazogène équipe certaines de ces machines. Un moteur diesel de 110 cv apparaît sur les dernières.

La SAUR recoit aussi une commande pour équiper le Jardin d’Acclimatation de locotracteurs à voie de 50, le modèle JF.

Loco JF - Jardin d'Acclimatation
Loco JF – Jardin d’Acclimatation – © SHGR

Des locotracteurs à divers écartements sortent ainsi de l’usine Renault. Dont un certain nombre peuple encore les ITE.

Locotracteur Renault - Vignats - 21/09/2007
Locotracteur Renault – Vignats – 21/09/2007

Renault tente d’innover et se lance dans les engins à turbines. Il y tout d’abord la 040 GA 1 puis les 060 GA 1/2. Hélas, la SNCF ne suit pas la Régie dans cette voie. Les deux prototypes auront des destins différents.

Les autorails

Les autorails sont les fers de lance de l’industrie ferroviaire Renault. Du premier élément type KA en 1922 jusqu’à l’X 2800 type 516 en 1962, une trentaine de série (avec parfois un seul exemplaire) sort des usines de Boulogne…

Hall de montage autorail VH - Boulogne Billancourt
Hall de montage autorail VH – Boulogne Billancourt

… puis de Choisy le Roi.

Autorail Renault type KA - © SHGR
Autorail Renault type KA – © SHGR

Les différents types sont à voie métrique ou à voie normale. Les clients sont les grands réseaux, les chemins de fers secondaires, les territoires d’Outre-Mer et la SNCF.

Dans notre région bas-normandes, des séries plus ou moins connu y ont circulé. En particulier:

Le type TE:

Autorail Type TE - Coll F. Huet
Autorail Type TE – Coll F. Huet

Le type VH:

Autorail type VH - Coll. F. Huet
Autorail type VH – Coll. F. Huet

Les types ABJ, ADP 1, 516 (X 2800 SNCF) ont aussi circulé sur nos lignes, ainsi que le très connu type 503 (X 3800 SNCF)

X 3800 - Mézidon - 04/1986
X 3800 – Mézidon – 04/1986

Mais aussi…

Renault, c’est aussi des moteurs, ceux équipant ces différents engins, mais aussi d’autres constructeurs comme Decauville (en particulier les X 2400), De Dietrich (RGP X 2701/2720) ou la remotorisation d’autorails SOMUA ou Alsthom-Soulé avec les moteurs type 517. Mais dès 1955, la SNCF ne fait plus appel à Renault pour équiper ses engins mais à MGO (à noter que Grosshans est un ancien de Billancourt)

Moteur Renault type 517
Moteur Renault type 517

La RNUR construit aussi 10 rames de métro de type MP 55…

MP 55 RATP - cliché X
MP 55 RATP – cliché X

… et étudie un monorail avec la société SAFEGE en 1965, mais abandonné malgré l’avancement des études.

Enfin, au début des années 30, aux titres des dommages de guerre, Renault fait construire des draisines par le constructeur allemand Linke-Hoffman-Busch. Il en sera question un peu plus longuement dans un prochain article.

Draisine Renault type SM - © SHGR
Draisine Renault type SM – © SHGR

Tableau de production d’autorails

TYPEANNEEQUANTITEECARTEMENTMOTORISATIONRESEAUX/PAYS
KA19227METRIQUEESSENCECF Secondaires/Brésil
KE19232NORMALESSENCEMines de Carvin
KF19232METRIQUEESSENCEAlgérie/Tunisie
RS192369 *METRIQUE/NORMALESSENCEFrance/Espagne/Italie/Indes Néerlandaises/Algérie/Danemark/Pays/Bas
NF19242METRIQUEESSENCECF du Doubs, CF de l'Yonne
NK19251METRIQUEESSENCECF des Cotes du Nord
PF19277METRIQUEESSENCEPLM/CFSNE***/ÖBB (Autriche)
PS19295NORMALESSENCEAlgérie/Espagne
RJ19291NORMALESSENCECF de l'Etat
TE193110NORMALDIESELCF de l'Etat/Gironde/SE
VG19334NORMALDIESELCF de l'Etat
VH1933100NORMALDIESELAnciens Réseaux/CFSNE***
VHD19352NORMALDIESELCF de l'Etat
YH19331NORMALDIESELCF de l'Etat
ZO19349NORMALDIESELCF de l'Etat
ZP19351NORMALDIESELCFSNE***
ABH193549METRIQUEDIESELCF de Provence, CF des Cotes du Nord, Corse, Indochine, Sénégal
ABJ1935186 **LARGE/NORMAL/METRIQUEDIESELSNCF, CFSNE***, Espagne, Afrique
ABV193517NORMALDIESELEst, Etat, PLM, PO-Midi, CFA (Algérie)
ACB19354NORMALDIESELNord/Tramways de
Strasbourg
ABL19361NORMALDIESELCf de l'Etat
ADP193617NORMALDIESELCF de l'Etat/CF de l'Est/PO-Midi
ADX193621NORMALDIESELPO-Midi/PLM/SNCF
AEK193621NORMALDIESELCF de l'Etat/CF de l'Est/SNCF
AED1936NORMALDIESEL
501 (X 5500/X 5800 SNCF)1947106NORMALDIESELSNCF
503 (X 3800 SNCF)1950109NORMALDIESELSNCF
515 (X 4200 SNCF)195910NORMALDIESELSNCF
516 (X 2800 SNCF)1957103NORMALDIESELSNCF
* 3 sous-séries
** 9 sous-séries
*** Chemins de Fer Secondaires du Nord-Est

Pour les autorails de la série 501 et plus, leur conception n’est pas du bureau d’études Renault mais de la SNCF, comme l’originale série des X 4200 Panoramique

Diagramme autorail X 4200
Diagramme autorail X 4200

Cet article n’a pas la prétention de résumer en quelques lignes et photos l’histoire ferroviaire de Renault. Il a pu se faire grâce à la SHGR, qui, il y a une trentaine d’années, m’avait fait parvenir quelques photos et un extrait du Bulletin n° 21. Cet extrait est un article de M. Ernst-Metzmaier intitulé: Renault et le Matériel Ferroviaire.

Pour en savoir plus sur le ferroviaire chez Renault, il y a l’excellent livre de Michel Grannec: Renault et le Matériel Ferroviaire aux éditions E-T-A-I.

Des informations ont été puisées dans le tome 2 des Autorails de France (éditions La Vie Du Rail) et dans le Hors-Série de la revue Le Train: Autorails, les Renault construits de 1929 à 1937.

libero ut commodo consequat. Aenean massa Aliquam