Le traitement des photos

image_pdfimage_print

Pour la photographie argentique, le traitement des films photographiques se fait soit par le photographe, soit par un laboratoire spécialisée.

Pour la photo numérique, le traitement se fait directement par l’appareil photo (format JPG) ou par le photographe (format RAW)

Dans le cas du JPG, l’algorithme de traitement est spécifique à chaque marque, comme peut être spécifique celui des films (Fuji, Kodak, Agfa…).

Pour le RAW, le photographe utilise le dérawtiseur propre à la marque du boitier. Ou plus souvent par un logiciel comme Lightroom, Capture One, DXO Photolab ,… Et chacun fait son traitement comme il l’entend.

Mais de nouveaux outils arrivent sur le marché. Ils utilisent l’IA (Intelligence Artificielle) et vont au-delà de ce que peut faire un photographe dans le traitement de ses photos. En particulier Luminar 4 que j’ai découvert cette semaine.

Voila ce qu’il peut faire:

Une photo traitée dans Lightroom, prise sous des conditions météos des plus délicates…

Mézidon-Le Mans – Rame Corails radiées

Et la même modifiée dans Luminar 4…

Mézidon-Le Mans – Rame Corails radiées

Que doit-on en penser ? Qu’est-ce que j’en pense ?

Si ces manipulations sont déjà possibles avec Photoshop par exemple, elle demande de la dextérité dans l’utilisation du logiciel.

Avec ce que propose Luminar par exemple, tout va paraître plus simple. Je crains qu’un certain nombres de photographes, amateurs mais aussi professionnels, laissent l’IA prendre la main dans le traitement de leurs photos. Et que celles-ci perdent leur âme.

Pour la photo si-dessous, la dimension dramatique de ce convoi de voitures corails destinées au ferraillage est renforcé par ce ciel couvert et cette ambiance froide…

Le Mans-Mézidon – Train 817578/9

… que l’on retrouve aussi ci-dessous…

Le Mans-Mézidon – XR radiées

… voire même sous la pluie…

Sotteville-Le Mans

Dans ces conditions, dois-je prendre la photo, loin des “standards” des ferrovipathes ? Les conditions n’amplifient-elles pas le caractère dramatique de la scène ?

Ce qui m’inquiète dans le traitement actuel des photos, c’est cette tendance à faire confiance à ces traitements automatiques des fichiers . La part prépondérante des smartphones, et l’utilisation des photos prises avec, me semblent modifier profondément le monde photo. Le selfie, Snapchat et tous ces artifices me semblent être un détournement de ce que doit représenter la photographie.

Mais ce n’est peut-être que l’aspect moderne de cet art, aspect sur lequel je suis en décalage. J’ai peut-être une idée préconçue de la photographie. Mais c’est pour moi une nouvelle culture de la médiocrité comme dans beaucoup de domaines. Mais c’est un autre débat.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consequat. felis et, dolor. facilisis ut tristique ultricies id, sem, ipsum