Maudit vendredi 13…

image_pdfimage_print

… ou l’histoire d’un rendez-vous manqué.

Nous sommes à la fin des années 70. De retour du service militaire et peu de moyens, il ne fallait pas se tromper lors de l’achat d’un disque.

Et quelque fois, il fallait faire un choix. Et j’ai du le faire entre Backstage (groupe de Paul Personne)…

Backstage I - Backstage
Backstage I – Backstage

… et Ganafoul.

Full Speed Ahead - Ganafoul
Full Speed Ahead – Ganafoul

La balance pencha vers le second, avec des goûts personnels s’orientant plus vers le hard-rock que le blues-rock.

Dans la presse rock, le nom de Paul Personne revenait régulièrement et l’on pouvait entendre à la radio des titres comme Barjoland ou Ca va rouler.

Il m’aura fallu près de 40 ans pour enfin redécouvrir cet artiste. A suivre les Witch Doctors, dont Paul Personne est cité comme référence, j’ai fouiné sur Youtube pour en savoir plus.

La première vidéo visionnée est un boeuf de Louis Bertignac et de Paul Personne. Ce fut un choc. P****n, pourquoi avoir attendu tout ce temps pour découvrir ce super guitariste qu’est Paul.

J’ai donc continué à m’intéresser au personnage. Pour découvrir qu’il est de ceux qui ont bâti le blues français, avec des gens comme Bill Deraime, Patrick Verbeke, Benoit Blue Boy, Hubert-Félix Thiéfaine.

Il était temps de se constituer une petite discographie de l’homme à la Gibson

Ca tombe bien, Funambule ou tentative de survie en milieu hostile est sorti en 2019.

 Funambule ou tentative de survie en milieu hostile - Paul Personne
Funambule ou tentative de survie en milieu hostile – Paul Personne

Outre le fait d’être un très bon musicien, Paul Personne est aussi un auteur de talent et qui chante en français comme ses compères précités.

Funambule est un album électrique, avec des textes et des riffs endiablés accompagnant sa voix rocailleuse.

Des morceau comme Les Dégâts ou Comedia, sont plutôt pessimistes. Pourquoi ce sous-titre : “Tentative de survie en milieu hostile” ? 

Parce que je crois que je me suis fait avoir par ce qui se passait dans la vie. C’est ce que j’ai toujours fait dans tous mes albums, plutôt que de faire des bluettes. Entre les États-Unis et la France, on sortait de séquences politiques avec des bonimenteurs. Au début, tu rigoles, en entendant ces gens parler. Tu te dis : “Ouais, c’est comme d’hab’” Je voulais faire un album plus “à côté”, sans tenir compte de ce qui nous terrasse tous les jours quand on allume la télé. Et en fin de compte, je me suis fait piéger par moi-même. Tout ce que je notais, c’était par rapport à ce que je voyais aux infos et à ce que j’entendais. Même des potes sortaient des litanies de conneries ! À certains moments, il y a une sorte de boule de colère qui est à l’intérieur et qui ramène à tout ce que je pense depuis que je suis môme par rapport à l’être humain. À ce qu’il est, à ce qu’il fait, à cette pseudo-intelligence qu’il croit avoir et qu’il utilise très mal par rapport aux animaux. Je ne crois pas qu’un monde d’animaux détruirait la planète en deux siècles, après une Révolution industrielle. Donc, une fois que tout ça se met en forme dans un shaker interne, ça donne ce genre d’album.

Interview de Paul Personne par Bastien Brun – RFI

Tout est résumé en cette réponse.

Dans Puzzle 14, sorti en 2014, l’état d’esprit était déjà le même, preuve que les choses ne semblent guère avoir changé…

Puzzle 14 - Paul Personne
Puzzle 14 – Paul Personne

…comme dans Pardon Animal dont j’adore cette interprétation (tiré du DVD live Electric Rendez vous )

Paul Personne sait aussi rendre hommage à ses pairs anglo-saxons, à l’image de Lost In Paris Blues Band qu’il a commis en 2016. Album de reprises de titres de Janis Joplin, Muddy Waters, Tom Waits, Bob Dylan et d’autres qui montre bien l’éclectisme du bonhomme.

Il ne me restait plus qu’à assister à un concert, le live étant pour moi le top pour apprécier un artiste.

Annoncé en concert à Argentan, dans le cadre du Printemps de la Chanson, pour la mi-mars, l’occasion était trop bonne pour en profiter.

Las, en cette période troublée par le Covid-19, le concert est annulé, ou plutôt reporté, quelques heures avant. Beaucoup de frustration pour ce nouveau rendez-vous manqué: maudit vendredi 13 !

Combien de temps faudra-t-il attendre pour avoir l’opportunité de le voir enfin sur scène ? Si tout va bien, peut-être le 18 juillet prochain, à Châtellerault (86), dans le cadre des Heures Vagabondes, s’il n’y a pas une nouvelle occasion avant !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

risus vel, massa id ultricies Donec quis et, Phasellus