De l’intérêt des archives…

image_pdfimage_print

Depuis plus d’un an maintenant, je vous propose des articles relatant l’histoire d’une ligne ou d’un matériel.

Ce fut possible grâce aux différents documents en ma possession ou consultable sur internet

Je n’écrirai pas aujourd’hui sur ceux en ma possession (ce sera pour plus tard) mais sur ce que l’on peut trouver sur la toile

La première ressource est le site Gallica. Il est d’une immense richesse.

Dans le domaine qui nous concerne, il permet de consulter l’intégralité de la revue RGCF (Revue Générale des Chemins de Fer) de 1878 à 1972. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici les sommaires de la revue jusqu’en 1942. Ceux des 30 années suivantes y seront ajoutés d’ici la fin du mois.

Premier numéro de la Revue Générale des Chemins de Fer
Premier numéro de la Revue Générale des Chemins de Fer

De nombreuses revues de la fin du 19e siècle et du début du 20e y sont consultables: dans le domaine du génie, de la mécanique, …

L’apprentissage de la recherche sur Gallica est assez difficile. Sans les bons mots-clés, les résultats affichés proposent des milliers de documents. Le travail de lecture est long et fastidieux. Mais parfois, vous tombez sur des petits trésors.

L’autre ressource est Internet lui-même. Les bons mots-clés dans votre moteur de recherche favori, et une longue liste de sites s’affiche. Un long travail de lecture et de tri est, la aussi, toujours nécessaire. Que ce soit pour des sites professionnels ou amateurs, la qualité des ressources présentées est souvent très riche, mais peut être aussi douteuse.

Si Wikipédia est souvent en bonne position dans les résultats, les informations sont parfois succinctes et demandent une réelle vérification par ailleurs.

En résumé, Gallica et Internet en général sont un vivier exceptionnel d’informations. Ils tendent à supplanter les archives papier, très souvent numérisés. Mais ces derniers ont toujours leur intérêt et feront l’objet d’un article dans les prochains mois. Car, outre l’intérêt documentaire, ils sont les témoins d’une époque en tant qu’objet.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aliquam ut libero. quis, in velit, Curabitur porta.