Congés payés et grands départs

image_pdfimage_print

La Chambre des députés vote les congés payés le 11 juin 1936. Pour répondre à la demande des départs, les Anciennes Compagnies proposent les “billets populaires” de 3eme classe.

Si pour beaucoup, congés payés riment avec Front Populaire, il faut savoir que cette avancée sociale ne figurait pas à son programme.

Dans de nombreux autres pays européens, les congés figuraient dans leurs lois: dès 1905 pour l’Allemagne, 1910 pour l’Autriche-Hongrie, la Norvège, le Danemark, et d’autres pays dans les années suivantes.

En 1935, les congés ne figurent qu’au 11eme rang des préoccupations des ouvriers de chez Renault. Les congés payés n’étaient pas un but en soi dans l’esprit du gouvernement, mais un moyen d’accès des classes populaires aux loisirs et à la culture.

Projet d’une élite réformatrice, le droit aux congés payés est repris par Léon Blum, émergeant des grèves de mai/juin 1936. A cette époque, près des 2/3 des entreprises alsaciennes et lorraines accordent déjà des congés à leurs ouvriers.

s’il est impossible de songer au voyage lorsqu’on a pas de vacances (…), le déplacement reste souvent inaccessible quand, malgré le salaire, il faut grever son budget du prix d’un voyage pour toute la famille.

L’Etat, notre réseau (octobre 1936)

Les Anciennes Compagnies créent les billets populaires de congés annuels de 3eme classe.

Ces billets offrent 40% de réduction sur le prix de 2 billets à place entière.

Le bénéficiaire doit justifier de sa qualité d’ouvrier ou d’employé, d’un parcours AR d’au moins 200 km, avec un séjour minimum de 5 jours. Il dispose d’un carnet de délivrance de billets populaires de congé annuel (valable 5 ans)

Les billets ne sont valables qu’en dehors des pointes de trafic des grands départs. 600 000 personnes en profitent en 1936.

Ces billets n’ont qu’assez peu d’importance pour les Anciennes Compagnies. En 1938, il ne représente que 0.13% du nombre de voyageurs.

Le phénomène des grands départs est bien antérieur à 1936, des formules de billets à prix réduit existent déjà.

S’il existe toujours, la complexité pour l’obtenir et le peu de publicité faite autour font qu’il est peu demandé et risque de disparaître à terme.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dapibus justo amet, elementum leo. libero sed quis commodo eleifend