Il faut peu de choses pour rêver…

image_pdfimage_print

Enfin, quand on dit peu de choses, tout est relatif. Quand on voit ce que coute l’objet de mon rêve d’aujourd’hui. Plus de 7000 euros quand même, mais bon, oublions-en le coté matériel, et concentrons-nous sur l’objet.

Quoi qu’est-ce donc ?

Il s’agit du dernier né de la section photographie de Sony: l’α1. Un APN (appareil photo numérique) hybride, haut de gamme, très haut de gamme pourrais-je dire. Un appareil hybride n’a pas de miroir, ce qui permet de le rendre plus compact qu’un Reflex classique.

APN A1 Sony - Crédit: Sony
APN A1 Sony – Crédit: Sony

Plein format 35 mm, il embarque un capteur CMOS Exmor RS de 50.1 Mégapixels, et le traitement est assuré par un processeur Bionz XR. Il permet des rafales de 30 img/sec, de filmer en 8K 30p ou en 4K 120p.

Petit historique de l’histoire photographique de Sony

Sony reprend l’activité photo du groupe Konica-Minolta en 2006. Minolta est un poids lourd du secteur de la photo, étant à l’origine de quelques innovations techniques majeures (autofocus, stabilisation du capteur). Il a aussi fabriqué un parc conséquent d’objectifs. Sony fabrique des capteurs pour sa gamme de compacts et pour d’autres marques (sauf Canon et Olympus). Ce dernier a pour objectif de devenir un acteur majeur sur le marché du Reflex.

Appareil photo argentique Dynax 800si Minolta
Appareil photo argentique Dynax 800si Minolta

Tout en se basant sur la technologie Minolta, Sony prépare déjà une évolution, voire une révolution: les hybrides. Tout en continuant à développer ses Reflex série A, Sony prépare le terrain d’une nouvelle génération d’APN: les mirrorless (littéralement: sans miroir). La visée devient numérique.

Après les NEX, apparaissent la série des A7, appareil à objectifs interchangeables (monture E), au plein format (24 x 36 mm) et qui peut enregistrer des vidéos au format 4K.

Le succès des A7, l’introduction du A9 conforte Sony dans l’idée d’abandonner le Reflex classique et de se consacrer au marché de l’hybride. Même si dans ce secteur le fabricant japonais semblait avoir une petite avance, les concurrents (Canon, Nikon) ne se laissent pas distancer.

En frappant fort avec cet α1, Sony veut garder l’avantage.

Alors, cet α1, c’est quoi ?

L’α1, c’est un capteur CMOS Exmor RS™ 50,1 mégapixels,  plein format empilé et rétro-éclairé et une mémoire intégrée. L’α1 peut filmer en continu jusqu’à 30 images/s tout en proposant une mise au point automatique à détection de phase rapide et précise, ainsi que des films 8K de très haute qualité.

Le processeur est un BIONZ XR aux performances de traitement améliorées (capture et traitement du signal) par rapport à son prédécesseur.

Processeur BIONZ XR - Crédit: Sony
Processeur BIONZ XR – Crédit: Sony

L’autofocus est rendu très fluide grâce à la vitesse de lecture du capteur (120 calculs AF/AE par seconde). Ce qui permet un suivi très précis, et une exposition toujours ajustée.

L’obturateur électronique a un fonctionnement silencieux, appréciable pour la photo de spectacle ou animalière. Et une durée de vie supérieure à son homologue mécanique.

A noter la disparition d’images noires lors des réglages d’exposition, même en rafale. Parmi d’autres caractéristiques de l’α1 Sony:

  • Haute résolution et sensibilité élevée avec 15 diaphs de gamme dynamique
  • Synchronisation flash obturateur électronique + synchronisation mécanique ultra-rapide (synchro possible jusqu’à 1/400e)
  • Prises de vue anti-scintillement avec obturateur électronique
  • Plage de sensibilité étendue (ISO100~32 000 pour les photos et les films (peut être étendue à ISO50-102 400 pour les photos)
  • Stabilisation d’image optique intégrée sur cinq axes
  • Nouveau mode Mise au point automatique Eye AF en temps réel pour oiseaux
  • Suivi en temps réel stable
  • Mise au point automatique à détection de phase avec couverture complète de 759 points
  • Viseur haute résolution offrant la vue la plus large dans sa catégorie
  • Et bien d’autres encore …
APN A1 Sony - Crédit: Sony
APN A1 Sony – Crédit: Sony

Oui, mais …

On va me faire remarquer qu’une photo, ce n’est pas l’APN qui la fait, mais le photographe derrière le viseur. C’est tout à fait vrai, mais le résultat ne sera pas le même selon l’appareil utilisé. Et les caractéristiques et fonctionnalités de cet α1 aide quand même à augmenter les possibilités de création du photographe.

Son seul défaut, c’est son prix. A plus de 7000 € la bête, il est réservé aux professionnels. Mais il est indéniable que certaines caractéristiques feront leur apparition sur des boitiers beaucoup moins chers. Et l’amateur pourra ainsi en profiter. Une chose est sure: Sony l’électronicien a maintenant sa place dans le monde des constructeurs d’APN, et mène la danse sur le créneau des hybrides.

APN A1 Sony - Crédit: Sony
APN A1 Sony – Crédit: Sony

Je vous laisse, j’ai quelques grilles à remplir ou à gratter si mon rêve veut devenir réalité 🙂

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *