La numérotation des voies de chemin de fer…

image_pdfimage_print

Les lignes de chemin de fer ont une origine et un terminus. Facile à comprendre et à suivre pour les grandes lignes qui partent de Paris. Mais ce n’est pas le cas pour bon nombre d’entre elles.

Pour les besoins de l’exploitation, il a bien fallu à un moment identifier les voies, que ce soit en pleine ligne ou dans les gares.

Il y a donc les voies principales, destinées à la circulation des trains, entre et dans les gares. Et les voies de service qui sont les autres voies, de garage, de manœuvres …

Les voies sont ainsi repérées par un numéro ou par une ou plusieurs lettres, soit les deux.


Situation en dehors des gares

Le principe de départ est que le kilomètre 0 se trouve à l’origine historique de la ligne. Par exemple, Argentan, situé sur la ligne Paris-Granville et la ligne Le Mans-Mézidon, est au Pk 99. La construction de la seconde étant antérieure à la première, l’origine est donc Le Mans. La section Surdon-Bifur de St Anne est commune aux deux sections.

Ce qui ne pose pas de problèmes pour l’identification des voies. La voie 1 de la section St Cyr-Surdon rejoint la voie 1 de la ligne Le Mans-Mézidon. Ce qui n’est pas le cas de toutes les lignes, mais restons dans un cas simple 🙂 .

X 72599/BB 67301 - Argentan - 07/07/2011
X 72599/BB 67301 – Argentan – 07/07/2011

Sur la photo ci-dessus, prise sur la section Surdon-Argentan, l’X Ter circule voie 2 et se dirige vers Le Mans (mais pourrait aussi aller vers Paris). La rame Corail circule voie 1 en provenance du Mans (mais pourrait tout aussi bien venir de Paris)

Sur les lignes importantes, il peut y avoir plusieurs voies qui cohabitent. Elles s’appellent alors 1bis/2bis , puis 1ter/2ter etc.

De la gauche vers la droite:

  • V2 vers gare du Nord
  • V1 en provenance de la gare du Nord
  • V2bis vers gare du Nord
  • V1bis en provenance de la gare du Nord
  • V1R ou voie de raccordement

Et dans les gares …

Dans certaines grandes gares de Paris (Paris-Nord, Paris-St Lazare), la dénomination leur est propre. Ainsi, gare du Nord les voies ont une référence géographique: DC (départ Chantilly), RC (retour Chantilly)…

Pour Paris St Lazare, le groupe que les voies desservent est accolé au numéro de la voie (ex. voie 1 groupe II, …).

Autre exemple avec la gare de Paris-Lyon (années 80) . Les voies de départ sont numérotées 3 à 19. Elles deviennent V1, V1bis en allant vers Lyon. De même, les voies en provenance de Lyon V2 et V2bis qui deviennent A à M sur le plateau d’arrivée.

Et au milieu de tout cela, les différentes voies de service, de voies vers ou du dépôt, voies de lavage …


Le cas des voies uniques

Annecy résume la situation pour les gares d’une certaine importance. La voie unique ou VU se démultiplie et prend des numéros. V1, V2, V5 pour les voies de circulation, et V7 à V31 (chiffre impair)pour les voies de service (coté V1). Les V4 et V6 desservent la cour marchandises.

Dans les petites gares, selon le type de gare, les voies sont appelées de circulation et d’évitement, voie directe et voie d’évitement, voie A ou voie B. Les voies supplémentaires dans ces gares portent des chiffres pairs ou impairs selon leur situation.

Cet article n’ayant pas vocation à être exhaustifs, c’est hors de mes compétences, je n’entrerais pas dans les nombreux cas de figures qui existent. Je me permets de conclure ainsi:

  • Voie au départ de Paris pour les grandes radiales = V1
  • Voie se dirigeant vers Paris pour les grandes radiales = V2
  • Pour les autres cas de figure, bien connaitre son histoire et sa géographie ferroviaire = 🙂

TGV Euro DUPLEX 4708 – Maillé – 26/07/2016 – Voie 1 vers Bordeaux

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

luctus nunc quis, felis vel, in ut Lorem quis Aliquam dictum