La famille Chaix et le chemin de fer

image_pdfimage_print

Aujourd’hui, pour faire un voyage en train, c’est presque une expédition. Si vous voulez aller d’un point A au point B en passant pas les points C et D, c’est une aventure.

Entre ce que vous souhaitez faire, et ce que la SNCF veut vous vendre, il y a de quoi se perdre. Il est difficile de trouver sur le site internet ou dans les quelques supports papiers existant encore, les horaires, le trajet et les tarifs pour ce que vous souhaitez faire.

Pourtant, à une époque pas si lointaine, sauf pour les moins de 45 ans, il était aisé de prévoir son voyage grâce à l’indicateur Chaix.

La fin fut triste

En janvier 1961, Edmond Chaix disparaît à l’âge de 95 ans. Sans succession directe, l’imprimerie continue mais s’englue dans le grand mouvement de concentration et de rationalisation des années 60/70.

En 1974, le groupe Néogravure-Crété-Chaix-Desfossés déposent le bilan à cause de ses dettes. Un plan de licenciement touche 410 salariés de l’imprimerie de St Ouen. Après une longue occupation des locaux, un plan de redressement est trouvé entre patronat et syndicat (après accord entre les pouvoirs publics et syndicat). Des clauses n’ayant pas été respectées, les accords ne seront pas tenus.

Le dernier Indicateur Chaix est paru en 1975, pour la période allant du 1er juin au 27 septembre 1975. Pourtant , ce n’est qu’en 1981 qu’il en sera fini des Editions Chaix, après plus de 5 ans d’occupations des locaux. Ces locaux et le matériel de l’imprimerie sont vendus aux enchères, et la nouvelle société ne reprendra que 47 salariés (sur les 640 du site de St Ouen).

La lutte des Chaix entre 1974 et 1980
La lutte des Chaix entre 1974 et 1980

La période faste des Chaix

Lorsque Edmond Chaix prendra la tête de l’entreprise en 1940, il sera confronté à la refonte complète des différents indicateurs et livrets suite à la création de la SNCF.

La maison Chaix fête son centenaire en 1945. Même si quelques améliorations ou transformations ont eu lieu durant tout ce temps, tout ce qui a fait le succès de l’entreprise reste l’oeuvre du fondateur:

  • Prudence et esprit d’entreprise de la direction
  • Qualité de la maîtrise
  • Amour du métier et valeur technique du personnel
  • Société de secours mutuels
  • Retaites et assurances décès
  • Participation aux bénéfices
  • Caisse de capitalisation
  • Comité de sécurité
  • Restaurant, coopérative de consommation et bibliothèque du centre social Edmond Chaix
  • Ecole professionnelle
  • Service médico-social
  • Caisse de secours immédiat
  • Amicale des anciens élèves de l’école

Elément indispensable des vacanciers des Trente Glorieuses, les indicateurs officiels de la SNCF, un par région, permettent de faire voyager, d’élaborer les itinéraires, d’en calculer le coût.

Chaix Est
Chaix Ouest
Chaix Ouest
Chaix Nord
Chaix Nord
Chaix Sud-Ouest
Chaix Sud-Ouest
Chaix Sud-Est
Chaix Sud-Est

Il n’y a pas que les horaires

Edmond Chaix édita avec soin les fameux volumes de Géographie Ferroviaire d’Henri Lartilleux. En contrepartie, ce dernier collabora avec l’imprimeur pour Rail et Route, et ensuite Transmondia, et d’un Chaix mondial.

Edmond Chaix, alors Président du Touring Club de France
Edmond Chaix, alors Président du Touring Club de France

Edmond Chaix collabora avec Vincent Bourrel pour relancer les buffets de gare en imprimant deux ouvrages: Les plats régionnaux des buffets gastronomiques (1951) et Les buffets de gare. Autour d’un plat (1954)

Sous la direction d’Alban Chaix

Une nouvelle classification des marchandises en 1902 et ses évolutions tarifaires obligent Chaix à une révision complète du Recueil général des tarifs. Celui de 1921 comprend 1634 pages, et passe à 2536 en 1931.

L'Indicateur des Chemins de Fer et de la Navigation - 1910
L’Indicateur des Chemins de Fer et de la Navigation – 1910

Lors de la première guerre mondiale, l’édition des livrets sont suspendus. De petits livrets sont cependant édités pour les permissionnaires.

L’indicateur général reprend sa parution en 1920.

La deuxième génération des Chaix

En 1865, Albans Chaix va continuer le travail de son père. Il crée une caisse de retraite pour ses salariés. En 1872, il institue la participation aux bénéfices (15% des bénéfices nets).

Albans Chaix
Albans Chaix

En 1880, un nouvelle imprimerie est implantée à St Ouen, avec des machines modernes. L’année suivante, Chaix rachète l’Imprimerie Chéret. Par la même, il s’attache les services d’un affichiste: Jules Cheret.

Affiche de Jules Chéret
Affiche de Jules Chéret

Jules Féret
Jules Chéret

En décembre 1886, il laisse la direction de l’entreprise à son fils aîné, Alban.

Le début de l’Histoire Chaix

Au début du Chemin de Fer, les compagnies distribuent gratuitement les informations que de leurs lignes.

A l’instar du Bradshaw en Angleterre, Napoléon Chaix édite le Livret Chaix reprenant les horaires et les tarifs des trains sur les 1300 km de lignes existantes. En 1847, lIndicateur est le nouveau nom du Livret. Des Livret-Chaix Nord, Est, Ouest … complètent l’édition nationale.

En 1849, sous format d’un journal, parait un Indicateur-Chaix hebdomadaire.

Napoléon Chaix
Napoléon Chaix

En 1847, Napoléon Chaix loue un hôtel particulier du 18e siècle. Il fait construire un atelier dans le jardin, un bureau de réception et une librairie dans la maison.

De nombreux indicateurs

Chaix crée alors toute un catalogue d’indicateurs.

L’Indicateur des chemins de fer parait tous les dimanches. Le 1er de chaque mois, il édite le Livret-Chaix spécial pour la France, Guide officiel des voyageurs sur tous les chemins de fers français. Ainsi que les versions régionales sous le titre: Livret spécial des chemins de fer pour les régions Ouest, Orléans et Midi, PLM, Est, Nord et Ceinture.

Le 1er de chaque mois, parait le Chaix continental, Guide officiel des voyageurs sur tous les chemins de fer de l’Europe et les principaux paquebots de la Méditerranée et de l’Océan.

Il existe aussi un ABC, Indicateur illustré des chemins de fer (semestriel). Ainsi qu’un Livret-Chaix des rues de Paris, des Omnibus, des voitures et des Théâtres.

Dans toutes ses parutions, se côtoient les informations mais aussi des annonces et réclames: de la publicité en somme.

Si les publications ferroviaires Chaix s’étoffent, les relations entre l’éditeur et les Compagnies sont tendues. Le coût de fabrication et la modicité des prix de vente font que les livrets ne sont pas ou peu rentable. Napoléon Chaix sollicite les Compagnies, dont certaines traînent des pieds pour répondre à l’appel de souscriptions.

En 1852, édition de guides qui forment la Bibliothèque du Voyageur en chemin de fer et en bateaux à vapeur.

Des cartes et Atlas ferroviaires aussi

Chaix publie deux Atlas chorographiques mais en restera là.

Des cartes de grand format, toilées et coloriées voient le jour. En 1954, apparait un Grand Atlas des chemins de fer de 17 cartes (françaises et internationales)

Les ouvrages édités par Napoléon Chaix ne concernent pas uniquement les voyageurs. Les marchandises ont elles-aussi droit à des éditions

En 1858, parait pour la première fois un Recueil général des tarifs de chemin de fer, ce qui permet de faire le calcul complexe des prix.

Trimestriel, il forme un volume de près de 900 pages. Puis deux volumes en séparant les tarifs GV et PV.

En parallèle, il édite un Code annoté des chemins de fer en exploitation (signé Ernest Lamé-Fleury) puis un Bulletin annoté des chemins de fer en exploitation. Ces publications donne de Chaix une image d’éditeurs à la fois proche des Compagnies mais aussi indépendant.

Depuis 1847, Chaix édite une publication annuelle: l’Annuaire officiel des chemins de fer. A l’attention des milieux ferroviaires et financiers, il récapitule tous les rapports annuels de Compagnies: données comptables et financières, état des statuts, conventions passées, Composition du conseil d’administration, nom des dirigeants. Il parait en septembre, une fois que ces Compagnies ont publié leur rapport aux actionnaires.

Extrait Revue Générale des Chemin de Fer - Mars 1928
Extrait Revue Générale des Chemin de Fer – Mars 1928

Le paternalisme social

Napoléon Chaix est attaché à son personnel. Il est soucieux de l’état d’hygiène de ses ateliers, des mesures de préservation contre les accidents. Il a créé une Société de Secours contre les accidents ainsi qu’une école professionnelle afin d’avoir de bons ouvriers typographes.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dapibus libero commodo ut commodo leo. id consequat.