Le chantier de Surdon…

image_pdfimage_print

S’il n’y avait pas eu le chemin de fer, Surdon n’existerai pas. Comme dans d’autres coins de France, des petites cités n’existent que par le rail: bifurcation, dépôts, chantier de traitement de traverses …

Lors de la construction de la ligne Paris-Argentan-Granville, la Compagnie des Chemins de Fer de l’Ouest choisit Surdon comme point de liaison avec la ligne Le Mans-Mézidon, déjà en service, en 1867.

Une gare, un hôtel, voila ce qu’est Surdon en 1898. L’hôtel, connu maintenant sous le nom d’Hôtel de la Petite France, existe toujours. Mais il a bien changé. Et faisait de la bonne cuisine jusqu’à une époque récente, n’est-ce pas Florian.

En 1898, de par sa position centrale, à la croisée des lignes Paris-Granville et Le-Mans-Mézidon, et près d’un massif forestier, Surdon devient un chantier de traitement des traverses pour cette même Compagnie. La gare et ce chantier se situe sur la commune du château d’Almenêches.

A 400 m de la gare, une cité est construite par la Compagnie de l’Etat, sur la commune de Macé.

La cité de Surdon à gauche, la gare au centre et le chantier à sa droite
La cité de Surdon à gauche, la gare au centre et le chantier à sa droite

Complètement détruit en 1944, le nouveau chantier s’étend sur 28 ha (contre 6 ha à sa création). Il possède près de 10 km de voies ferrées

Le rôle du chantier de Surdon est le suivant:

  • Dessiccation des traverses reçues par stockage sur sol sain
  • Frettage: consolidation des bois
  • Sabotage et perçage: exécution des entailles et trous pour recevoir rails et tirefonds
  • Créosotage: imprégnation des bois pour les partager de toutes altérations
  • Régénération des traverses de réemploi
Le chantier de Surdon
Le chantier de Surdon

Le chantier ferme ses portes en 1984, et laisse aujourd’hui la place à un champ de panneaux solaires.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elementum consequat. odio Phasellus ut libero ante. Lorem diam ultricies leo.